Blogue

Des stratégies pour vendre sa maison à juste prix

Vous avez réussi à vendre votre maison sans faire baisser le prix demandé. Était-ce forcément une bonne affaire ? Rien n’est moins certain.

Pour faire une bonne affaire, il faut avant tout vendre au juste prix. Voici donc trois méthodes afin de déterminer la vraie valeur marchande de votre propriété :

1. La méthode de l’évaluateur agréé

Ne vous fiez pas automatiquement à l’évaluation municipale. Certains immeubles sont sous-évalués alors que d’autres sont surévalués.

Pour un montant forfaitaire qui varie environ de 400 $ à 600 $, vous pouvez embaucher un évaluateur agréé qui produira un rapport très précis. Ce rapport pourrait vous être d’une grande utilité lors de négociations futures.

L’évaluateur agréé utilise trois méthodes pour évaluer la valeur marchande de votre immeuble :

  • La méthode des comparables, qui tient compte du prix de vente des immeubles comparables vendus dans le même secteur.
  • La méthode du coût de remplacement, qui estime combien il en coûterait pour acheter un terrain similaire et ensuite reconstruire une maison équivalente, le tout en tenant compte du coût de remplacement déprécié du bâtiment et du coût de remplacement déprécié des améliorations du terrain.
  • La méthode du revenu, dans le cas d’un immeuble à revenus.

2. La méthode par essai et erreur

Vous pouvez tester le marché en essayant de vendre à un certain prix que vous jugez bon. Cette méthode comporte toutefois le risque de vendre à un prix trop bas. Si vous affichez votre maison à un prix trop faible, elle se vendra sûrement rapidement, mais vous laisserez de l’argent sur la table. En contrepartie, si vous affichez à un prix trop élevé, vous risquez de compromettre la réputation de votre maison et ainsi de faire peur aux acheteurs potentiels, même si vous baissez le prix.

3. La méthode du courtier immobilier

La méthode la plus simple est de vous associer à un courtier immobilier dans le cadre du processus de vente. Un courtier sera en mesure d’effectuer une analyse comparative du prix des maisons vendues dans votre secteur. Notez bien que cette analyse doit être réalisée en fonction du prix de vente des maisons vendues, et non de celui des maisons encore en vente.

CONSEILS

  • Si vous êtes pressé de vendre, la technique la plus efficace est de vendre à un prix se situant légèrement sous la valeur marchande.
  • Si vous n’êtes pas pressé de vendre, l’idéal est de vous approcher de la valeur marchande, sans trop dépasser cette valeur.
  • En négociation, vous devez être en mesure de justifier le prix que vous demandez. Cela vaut la peine de se préparer en conséquence.
  • Demandez un rapport écrit de l’évaluation. Les données qui s’y trouvent vous aideront à structurer vos arguments de négociation.
  • Votre courtier immobilier devrait être en mesure de vous fournir des comparables afin de justifier le prix qu’il vous suggère. Demandez-les-lui.
  • Dans le cas d’un immeuble à revenus, l’évaluation des revenus doit également être prise en compte dans l’évaluation du prix de vente.

Source: Journaldemontreal.com, publié le 01 octobre 2018